Pour les résidents de L'Île-des-Soeurs


Projet de passerelle piétonnière et cyclable entre

L’Île-des-Sœurs et Verdun – terre ferme

Réflexions et questionnements de l’APRIDS

(Mai 2020)

Passerelle piétonnière et cyclable

À l’automne 2019, le conseil d’arrondissement de Verdun a adopté une résolution menant à une étude de faisabilité pour la construction d’une passerelle piétonnière et cyclable dans l’axe de la rue Galt et du boulevard Marguerite-Bourgeois.


L’APRIDS se questionne depuis longtemps sur ce projet qui s’inscrit dans un contexte qui a évolué très rapidement ces derniers temps. On sait maintenant :


  • Qu’une gare du REM doit ouvrir à L’Île-des-Sœurs fin 2021.


  • Que Montréal s’apprête à adopter un plan d’urbanisme pour la partie nord de L’Île-des-Sœurs qui vise à densifier les environs de la gare du REM et augmenter la population d’un tiers.


  • Que le conseil d’arrondissement de Verdun et la Ville de Montréal envisagent maintenant une passerelle destinée uniquement au transport actif excluant le transport en commun ou les véhicules d’urgence.  Le projet à l’étude implique que le nouveau pont de L’Île-des-Sœurs et le REM devront suffire aux besoins de L’Île-des-Sœurs.


  • Que le pont de contournement temporaire parallèle au pont de L’Île-des-Sœurs sera bientôt démoli.


Depuis le début de l’implantation de l’habitation à L’Île-des-Sœurs, le projet de passerelle visait à améliorer le transport actif entre Verdun et l’Île, mais aussi le transport collectif et la sécurité en permettant le transit de véhicules d’urgence. Si ces deux derniers objectifs sont abandonnés, les arguments en faveur d’un investissement dans une passerelle demeurent-ils assez nombreux pour justifier une telle dépense ?


On sait que les équipements collectifs de type sportif et culturel sont insuffisants à L’Île-des-Sœurs. Même Montréal le reconnaît dans son projet de plan d’urbanisme pour la partie nord de l’Île. Le contraste avec les équipements de Verdun Terre-ferme est devenu plus frappant ces dernières années en raison des investissements récents. 


Serait-il plus utile d’investir d’abord dans l’augmentation du nombre d’équipements collectifs à l’Île avant de construire une passerelle ? L’APRIDS estime que cette question doit faire l’objet d’un débat public.


Votre opinion sur ce dossier est importante pour nous. N'hésitez pas à la partager en nous écrivant à info@aprids.ca. Merci